Comment arrêter de fumer sans grossir grâce aux sachets de nicotine ?

1 kg, 2kg, 10kg… Aïe, la balance est parfois intransigeante avec ceux qui arrêtent de fumer. La prise de poids n’est pas rare lorsque l’on se lance dans le sevrage tabagique. Les médecins reconnaissent que la prise de poids suivant l’arrêt de la cigarette est un motif de rechute fréquent. Mieux vaut comprendre cette prise de poids pour adapter les solutions. Les substituts nicotiniques comme les sachets de nicotine peuvent être d’une grande aide pour un sevrage tabagique durable et sans prise de poids.

Pourquoi l'arrêt de la cigarette fait grossir ?

Il est tout à fait possible d’arrêter de fumer sans grossir. Mais il est vrai qu’arrêt du tabac et prise de poids sont souvent associés. Rassurez-vous, tout le monde ne grossit pas en arrêtant de fumer. 1 fumeur sur trois n’est pas concerné par cette tendance. Il y a deux phénomènes en cause à connaître pour endiguer autant que faire se peut la prise de poids.

Modification du métabolisme

La nicotine induit des changements métaboliques dans le corps. Quand vous avez commencé à fumer, vous avez sans doute remarqué une légère perte de poids. Malheureusement, vous avez retrouvé ces kilos perdus en arrêtant la cigarette. C’est tout simplement parce que la nicotine de votre cigarette a modifié votre métabolisme :

  • diminution de l'appétit,
  • augmentation de votre dépense énergétique
  • ralentissement du phénomène de stockage des graisses

En supprimant l’apport de nicotine, le métabolisme subit une nouvelle modification pour se rapprocher de son fonctionnement initial.

Compensation par la nourriture

Pour d’autres, c’est la compensation du manque de nicotine par la nourriture qui est à la source de la prise de poids. Ce fonctionnement est assez commun auprès des personnes qui arrêtent de fumer sans utiliser de substituts nicotiniques. Grignoter est un moyen de tromper l’envie de fumer en occupant la bouche, l’estomac et le cerveau. En revanche, impossible de tromper les calories en trop : elles sont stockées sous forme de graisse dans le corps. On ne le répètera jamais assez, le grignotage est le pire ennemi de vos cellules adipeuses. Outre le grignotage, l’augmentation de l’appétit et la compensation de la frustration avec des aliments sucrés, salés ou gras lors des repas ont la même conséquence.

Les cravings, un obstacle dans l’arrêt du tabac

Les cravings pendant le sevrage tabagique ? Il s’agit d’envies soudaines et irrépressibles de fumer. Les cravings existent aussi avec la nourriture car on y trouve du réconfort, du moins, un plaisir passager.
Un craving dure en moyenne 3 à 5 minutes. Tenez bon, essayez de faire diversion. L’envie s’estompera d’elle-même. Par exemple, vous pouvez écrire ou dessiner. Si le geste vous manque, soufflez dans une paille. Inspirez profondément et expirez le plus longtemps possible. Cette technique de respiration aide également à retrouver son calme. Certains se brossent les dents, d’autres encore appellent des proches pour s’occuper l’esprit. Parfois, un simple chewing-gum fait aussi l’affaire. À vous également de trouver vos petites techniques personnelles pour tromper les cravings.
Attention : les cravings sont également un motif de rechute très fréquents, parfois des mois après le sevrage.

Comment arrêter de fumer sans grossir ?

Maintenant que vous connaissez les raisons pour lesquelles arrêt du tabac et prise de poids sont liés, apprenez à réagir. Il est tout à fait possible d’arrêter de fumer sans grossir, voici quelques conseils pour y arriver.

Surveillez votre alimentation

Évitez de grignoter pour tromper l’envie de fumer, essayez de vous occuper l’esprit et les mains. D’après des chercheurs de l’université de Chicago, le tricot est un excellent moyen d’arrêter de fumer. En prime, l’effet anti-stress permet de limiter le craving. Pourquoi ne pas tenter l’origami aussi ? Plutôt que de rouler une cigarette, l’art du pliage japonais peut vous faire penser à autre chose. Si l’occupation des mains ne suffit pas, et que vous voulez vraiment manger : penchez-vous sur les crudités ou les fruits. Quitte à grignoter, les crudités ont un apport calorique faible tout comme la pastèque ou les fraises.

La sensibilité gustative s'améliore en arrêtant de fumer. Profitez-en pour cuisiner de bons petits plats variés et équilibrés. Essayez de nouvelles recettes ou trouvez l’inspiration sur www.mangerbouger.fr. L’important est de conserver une alimentation équilibrée et ne pas céder sur des produits trop gras, trop sucrés ou trop salés. Faites-vous plaisir de temps à autre tout de même !

Même si vous craignez de prendre du poids, ne vous lancez pas dans un régime. Inutile de vous ajouter une nouvelle source de frustration et de stress. Concentrez-vous sur votre sevrage tabagique et dépensez-vous en faisant du sport. Vous devriez pouvoir rester à l’équilibre de cette manière.

S’aider des nicotine pouches pour arrêter de fumer sans grossir

Si l’envie de céder est trop présente, aidez-vous des substituts nicotiniques. Les sachets de nicotine sont vos alliés pour résister face à l’envie de grignoter ou la rechute. C’est un outil particulièrement efficace pour arrêter de fumer sans grossir. Cette méthode permet de conserver votre dose quotidienne de nicotine pour ensuite la réduire. L’avantage est que la nicotine va continuer de diminuer la sensation de faim (au revoir l’envie de grignoter !) et agir sur le métabolisme pour limiter la prise de poids. Les différentes saveurs de nicotine pouches vont également servir à distraire votre cerveau de l’envie de grignoter pour compenser par exemple. Pour les néophytes qui souhaitent sauter le pas avec Nicopouches, nous vous guidons pour choisir le bon taux de nicotine. Faites-le test dès maintenant  et obtenez de l’aide sur le groupe facebook des poucheurs français.

Partager ce post